partenaires-mavilleamoi

Body positive, entre bienveillance et acceptation de soi

Lifestyle - Femme
11-03-2021
body-positive-acceptationdesoi-beaute-perfection-mouvement-estime-personnelle-aimersoncorps

1m70, 50kg, une chevelure de rêve, une taille de guêpe, une peau sans imperfection… Les standards de beauté sont ancrés dans notre société.



Nous les voyons partout, tout le temps. C’est à partir de cette pression permanente et impitoyable que, dès l’adolescence, les jeunes femmes se construisent. Mais aujourd’hui, l’ère de la perfection normalisée est remise en cause par la naissance du mouvement Body Positive.




LE BODY POSITIVE QU’EST-CE QUE C’EST ?


Le body positive est un mouvement, développé essentiellement par et pour des femmes, qui prône l’acceptation de soi. Ce mouvement digital tend à rappeler que tous les corps sont beaux, que les imperfections sont normales, et qu’être parfaite tout le temps est impossible.

Il s’agit d’apprendre à aimer son corps sous tous ses angles, même ceux qu’on nous a appris à trouver disgracieux. L’acceptation de soi tend à renforcer son estime personnelle, c’est-à-dire à s’assumer et révéler sa véritable personnalité quoi qu’en dise les normes sociétales.

De nombreux post sont réalisés via les réseaux sociaux autour de ce « self love ». Ils peuvent se décliner sous plusieurs formes et renvoyer plusieurs messages. Récemment, Demi Lovato a publié, sur son Instagram, une photo de ses vergetures (@ddlovato). L’originalité de la photo provient du fait qu’elle avait « rempli » ses vergetures de paillettes, soulignant ainsi ses « imperfections » pour montrer qu’elles sont belles.


De nombreuses photos de ce genre sont visibles sur Instagram et même sur Twitter concernant toutes sortes de complexes. Par exemple, Enjoy Phoenix, alias Marie Lopez, dévoilait il y a quelques mois des photos de son visage non retouché (@enjoyphoenix) mettant en avant son acné, et ses cicatrices pour montrer que derrière le maquillage et Photoshop nous sommes tous pareils; nous avons nos complexes et nos imperfections.

Au-delà des dites imperfections, les différences que nous entretenons par rapport aux autres peuvent aussi se transformer en complexes. Mais voila une autre preuve que ce sont nos caractéristiques qui font notre force : Winnie Harlow. Mannequin certes, mais mannequin à la différence assumée. Atteinte du vitiligo, la canadienne a su faire sa place dans le milieu du mannequinat redéfinissant par la même occasion les canons de beauté. Très body positive !


Le body positive se développe aussi grâce aux influenceuses qui se dévoilent et dévoilent également leurs complexes assumés. L’objectif du mouvement étant de normaliser ce qui, en réalité, devrait être la norme : le ventre qui ne peut pas être plat puisque nous y avons tout de même un tas d’organes et parfois même un bébé, les ongles qui ne sont pas toujours longs et vernis, la peau qui n’est pas toute lisse et uniforme, les poils dont la présence peut parfois gêner mais qui sont tout de même, à l’origine, des barrières naturelles de la peau, les dents qui même si on les brosse correctement ne sont pas toujours blanches et alignées...



Bref, vous avez compris, tout ce qui peut vous gêner sur votre corps, n’est en réalité que l’œuvre de dame nature. Ces « imperfections », on le sait, elles vous font complexer, elles vous dérangent, parfois même au point de tout faire pour ne pas les montrer. Le body positive, en souhaitant normaliser les choses naturelles de votre corps, tend à vous sortir de cette tornade de jugement.

Ces pensées positives vous apprendront à aimer vos complexes, mais vous aideront aussi à déculpabiliser sur comment vous vous sentez, ce que vous mangez, ou comment vous le faites. C’est-à-dire que vous devriez peut-être vous dire « aujourd’hui c’est ok si je n’arrive pas à faire ça, ce n’est pas grave », « c’est ok, je ne vais pas culpabiliser de manger ça ».

Plus simplement, le but est que vous arriviez à vous défaire de la pression sociale qui nous est infligée. Et au-delà de vous, ce mouvement vise à informer ceux qui pensent encore que la femme est un être surnaturel qui n’a pas de poils, sur le fait que oui les femmes ont plus que de simples poignées d’amour, et que, oui, surprise, leur poitrine n’est pas comme dans les magazines.

Le body positive, c’est apprendre à s’aimer entièrement tout en déconstruisant les standards de beauté, puisque la beauté reste universelle.