Les alternatives qui passent la clope à tabac

Lifestyle - Bien-être
01-03-2021
tabac-addiction-arret-sevrage-methode-deuxiemecausedeces

Selon l’OMS, le tabac tue la moitié de ceux qui en consomment, faisant du tabagisme la deuxième cause de décès dans le monde. Cela représente huit millions de morts chaque année, dont un million est lié au tabagisme passif.



Ces chiffres peuvent vous faire réfléchir, mais malgré tout vous savez que renoncer à votre « café-clope » du matin est plus facile à dire qu’à faire. Patch, cigarette électronique, vous avez tout essayé, et vous vous dites qu’arrêter n’est simplement pas pour vous. Et si le miracle se trouvait dans des méthodes moins conventionnelles ?

Bien que non reconnues par la science, les méthodes alternatives pour arrêter de fumer sont de plus en plus répandues. Malgré tout, ces nouveaux moyens ne peuvent attester de réels résultats puisqu’il y a peu d’études sur le sujet. Une chose est sûre, si vous décidez de sauter le pas il vous faudra être motivé par votre seule volonté et non pas y être poussé, sous peine de vous heurter à un cuisant échec.





L'hypnose


Cette méthode qui, au premier abord, peut effrayer, ne comporte en réalité aucun danger si elle est réalisée par un véritable praticien. L’hypnose repose sur un mécanisme de suggestion et d’empreinte. Le professionnel va faire des suggestions au patient en s’adressant à son subconscient, qui va se saisir d’une d’entre elles pour amplifier son propre désir de se libérer de l’addiction. Fonctionnant souvent au bout d’une séance, cette méthode préfère l’arrêt brusque à un arrêt échelonné.


La sophrologie


Cette pratique, qui repose exclusivement sur l’échange verbal, impose que le patient ne reste pas passif. Il est guidé par le praticien qui l’entraîne à réaliser des exercices de relaxation et de respiration pour gérer son stress et ainsi lutter contre sa dépendance. Le nombre de séances varie d’un fumeur à l’autre.


L'acupuncture


Issue de la médecine traditionnelle chinoise, cette alternative ne vous libérera pas de votre dépendance. En effet, méthode utilisée pour contrer les addictions, l’acupuncture reste un moyen aux effets éphémères. Elle aide majoritairement à soulager les symptômes qui accompagnent votre sevrage, de cette manière vous pouvez la coupler à d’autres méthodes pour amplifier vos chances de  décrocher.



L'insulinothérapie


Cette pratique, que l’on pourrait assimiler à l’acupuncture, ne trouve pas son origine dans la médecine traditionnelle chinoise. À l’image de la réflexologie, elle vise à stimuler des points du pavillon de l’oreille, région où se projettent les différentes parties du corps. Attention cependant, bien que l’auriculothérapie puisse venir à bout de votre envie physique, elle ne saura pas effacer l’envie psychologique profondément inscrite chez les fumeurs.


La thérapie du laser doux


Cette pratique repose sur le même principe que l’acupuncture, les aiguilles cédant ici leur place à un laser de faible intensité.


La mésothérapie


Cette méthode, à l’image d’un vaccin, vise à injecter des médicaments directement sous la peau. Pour lutter contre l’envie de fumer on injecte principalement du magnésium, de la procaïne, de la vitamine B1 et du tabac  !


La phytothérapie


La phytothérapie est un traitement thérapeutique qui se base essentiellement sur des extraits de plantes et des principes actifs naturels. En effet, certaines plantes, comme le kudzu, la valériane ou encore la rhodiole, permettent de travailler sur la dépendance.



Alors, même si certaines de ces méthodes représentent un véritable investissement, on vous rappelle qu’à raison d’un paquet par jour, c’est 3 000€ qui partent en fumée chaque année. Alors pourquoi pas essayer ?