partenaires-mavilleamoi

Enfant neuroatypique : fierté ou fardeau ?

Lifestyle - Parents
27-01-2022
neuroatypie-enfant-psychologie-parents

La neuroatypie désigne un fonctionnement neurologique ou psychologique qui s’écarte de la norme.



La neuroatypie qualifie un fonctionnement cognitif qui diffère de la norme. Cette dénomination comprend les enfants présentant des troubles autistiques, de Hauts Potentiels Intellectuels ou Émotionnels, (hypersensibilité), de la dyslexie, dyscalculie, dysorthographie ou de la dyspraxie...


Plus clairement, il peut s’agir d’une intelligence qui n’est pas supérieure mais qui permet de créer une connexion plus rapide entre les choses et sa mémoire et ainsi raisonner plus rapidement que la moyenne mais pas forcément plus facilement. Les pensées font alors l’objet d’une transmission de beaucoup de liens très rapidement tandis que la plupart des gens ont un schéma de pensée linéaire : une seule idée en entraîne une autre... Ce fonctionnement rapide dit “en arborescence” peut aussi ralentir la personne en la déviant de sa tâche initiale. Les troubles de l’attention peuvent permettre d’identifier une neuroatypie.

Le Haut Potentiel ne correspond pas forcément à un quotient intellectuel supérieur à la moyenne mais peut aussi prendre la forme d’une sensibilité intensifiée et des émotions perçues plus violemment. 




Il est important de savoir que cette différence n’a absolument pas besoin d’être changée ou “guérie”, il faut cependant faire attention à ce qu’elle n’engendre pas de mal‑être chez l’enfant. Si c’est le cas, il est nécessaire d’apprendre à vivre avec et cela nécessite de l’aide qui passe par de l’attention, de l’écoute voire un accompagnement psychologique.


Les difficultés d’intégration ou de compréhension des autres peuvent être plus difficiles pour les personnes neuroatypiques, en effet les émotions sont ressenties plus fortement et plus intensément. Avant d’avoir pris conscience de cette différence de ressenti des sensations par rapport aux autres, la personne neurotypique vivra les émotions de ses proches comme les siennes. Il s’agit là d’une capacité d’empathie extrême qui, dans certains cas et si elle n’est pas identifiée par le concerné peut poser problème dans les relations. Il est clair qu’une personne qui ressent nos émotions sans même que l’on les lui ait exprimées peut effrayer ! 


La neuroatypie de votre enfant fait partie de lui mais ne le définit en aucun cas, c’est une particularité bien originale qui s’ajoute à toutes les différences entre les personnes et forme une identité. Ce n’est qu’en acceptant cette particularité et toutes les autres qu’on parvient à être un individu et ne ressentir aucun mal-être social.




Pour les enfants présentant ce type de divergence cognitive, il existe des formes d’aides et accompagnements en milieu scolaire mais il est important de le signaler aux enseignants pour mettre en place dès l’entrée à l’école des dispositifs pour s’adapter aux différences de chacun et permettre d’équilibrer les capacités et les points les moins forts. 


Pour conclure votre enfant est unique et peut-être présente-t-il une neuroatypie, ce qui importe de retenir c’est qu’il faudra sans doute apporter plus d’attention et plus d’écoute à votre enfant sans offrir un traitement différent de vos autres enfants. Il ou elle aura besoin de plus de tolérance et de patience pour avoir le temps de s‘affirmer et accepter sa singularité et il est primordial de ressentir un soutien et un accompagnement dans les épreuves. Attention également à prendre le temps d’expliquer à votre enfant ce qu’il vit en lui rappelant que tant qu’il se sent bien, cette différence n’est qu’un avantage.

Par Naim Chekal